Des conseils avisés pour devenir inspecteur d’hygiène

Vous souhaitez entamer une carrière dans le domaine de la restauration ? Dans ce cas, le métier d’inspecteur d’hygiène est fait pour vous. Vous serez chargé de contrôler l’hygiène alimentaire d’un restaurant et d’établir un rapport de visite évoquant la non-conformité de ce dernier par rapport à la norme imposée par le code du travail. Toutefois, pour commencer cette activité, vous devez poursuivre quelques étapes.

Quels sont les enjeux du métier d’inspecteur d’hygiène ?

Le métier d’inspecteur d’hygiène en restauration dépend généralement de la Direction Générale de la Répression des Fraudes(DGCCRF). Il a pour objectif principal d’éviter tout ce qui peut entraîner une contamination alimentaire. Lors de son passage dans un restaurant, il va notamment se focaliser sur les facteurs sensibles qui se trouvent dans le stockage et l’utilisation des aliments. Il doit également s’assurer que tous les employés du restaurant qu’il inspecte possèdent un niveau de compétence adéquat. Pour ce faire, il doit vérifier qu’ils détiennent toute une formation HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point). L’inspecteur d’hygiène en restauration peut aussi décider de fermer le restaurant en question jusqu’à ce que celui-ci aura corrigé ses erreurs. Il existe toutefois des contrôleurs qui sont plus indulgents et qui se contentent de notifier les faiblesses de l’établissement, afin que ce dernier puisse ainsi les corriger. En examinant les conditions de stockage des aliments, ce professionnel empêche tout dysfonctionnement lié aux produits alimentaires. Si vous souhaitez apprendre comment exercer ce métier, rendez-vous Sur ce site.

Quelles sont les formations et qualités requises pour devenir inspecteur d’hygiène ?

Avant de devenir inspecteur d’hygiène en restauration, il faudrait d’abord passer un concours de fa fonction publique qui est destiné à tous ceux qui possèdent au moins un baccalauréat. Exercer ce métier est néanmoins beaucoup plus accessible si vous travaillez déjà dans la fonction publique. Afin d’augmenter vos chances de réussir ce concours, vous devez suivre une formation d’une année scolaire pendant laquelle vous allez apprendre toutes les bases pour devenir inspecteur d’hygiène. Vous saurez ainsi comment détecter rapidement les problèmes de santé et les risques professionnels dans un restaurant. Vous passerez ensuite 4 épreuves à savoir l’épreuve écrite, l’épreuve d’option, la traduction et l’épreuve orale. L’épreuve écrite dure 4 heures et vaut un coefficient 5. Elle consiste à rédiger un thème social ou économique en rapport avec le métier en question. Pendant l’épreuve d’option, vous pouvez choisir entre la consommation et répression des fraudes, la gestion administrative ou la direction générale de la concurrence. Cette épreuve dure 4 heures et vaut un coefficient 4. L’épreuve de traduction, quant à elle, est une épreuve de coefficient 2 qui consiste à traduire un texte en langue étrangère en 2 heures. Enfin, l’épreuve orale consiste à renforcer oralement les épreuves écrites. Par ailleurs, exercer ce métier nécessite des savoir-être irréprochables. Vous devez être rigoureux, autonome et avoir le sens de la pédagogie. Vous devez également posséder une grande force de conviction et grand sens relationnel.

Quelles sont les tâches d’un inspecteur d’hygiène en restauration ?

L’inspecteur d’hygiène en restauration assure plusieurs tâches. D’abord, il examine et évalue les lieux de travail s’ils sont bien conformes au code du travail et aux règles sanitaires. Il rédige ensuite un rapport de visite. En fonction du résultat de l’inspection, le restaurant en question sera gratifié d’une obligation de mise en conformité ou d’une bonne évaluation. Il offre aussi des conseils d’expert qui permettent de renforcer la sécurité au travail, de prévenir les risques de contamination et d’optimiser la qualité des services et d’hygiène du restaurant. Il joue également le rôle de conseiller auprès des ACMO (Agent Chargé de la Mise en Œuvre des règles de sécurité et d’hygiène), des membres du CHS (Comité d’Hygiène et de Sécurité) et des chefs de service. Il participe aussi souvent aux réunions départementales et sensibilise les membres des gestionnaires de site, des ACMO, de CHS, etc. Un inspecteur d’hygiène contribue également à l’animation des membres de la politique ministérielle en matière de sécurité et d’hygiene.

Comment se déroule une inspection d’hygiène en restauration ?

Une inspection d’hygiène peut survenir à tout moment. En effet, un inspecteur d’hygiène peut réaliser ses premières observations de manière anonyme. Il vérifie par exemple silencieusement les prix affichés, la tenue des employés et la propreté du lieu de travail. Il contrôle ensuite plusieurs règles d’hygiène et diverses procédures. Lors de son inspection sanitaire, il peut contrôler l’hygiène du personnel, la conservation des produits, l’état des chambres frigorifiques, l’entretien et l’état des matériels et des locaux et l’hygiène des manipulations de l’eau et des denrées. Il inspecte également les procédures que vous avez instaurées pour lutter contre les bactéries et les microbes. Il peut aussi contrôler les documents de formation et les attestations d’aptitudes de vos employés, les fiches de réception de vos produits, les rapports d’analyses bactériologiques, les fiches techniques d’entretien de matériel, les coordonnées des fournisseurs, etc.

Formaposte, un CFA certifié Qualiopi
Comment transférer son DIF sur son CPF